Comment surmonter le premier jour de la garderie

0

Cette date fatidique est inscrite sur votre agenda depuis des mois et sera à tout jamais gravée dans votre mémoire. Vous ne cessez de vous tourmenter en vous demandant comment surmonter sa première rentrée à l’école, garderie ou crèche ? Depuis sa naissance vous passiez 24 heures sur 24 ensemble et vous êtes terrorisée par le simple fait de penser que le compte à rebours a commencé et que vous devrez bientôt séparer.

La vérité est que depuis que votre bébé a quitté le ventre maternel il se converti en une personne qui devient jour après jour un peu plus indépendante. Vous devez l’aider dans cette évolution et le laisser être un peu plus autonome, cela fait partie du processus d’apprentissage pour les deux.

Astuces pour surmonter le premier jour de la garderie

Les semaines ou les jours qui précèdent le changement de votre quotidien, nous vous conseillons de profiter autant que possible de votre bébé, et de le faire sans stress. Il ne s’agit pas de programmer des activités à chaque moment de la journée, ni de faire des choses extraordinaires … bien que vous pourriez vous accorder un caprice spécial comme faire organiser une sortie dans un nouveau parc d’enfants ou bien faire un goûter qui sort de l’ordinaire.

Il est important que vous ne viviez pas cette étape avec une angoisse extrême car cela ne fera qu’aggraver les choses et vous fera vivre cette étape comme un cauchemar avec un stress inutile. Essayer de vous raisonner et de relativiser : toutes les mamans sont passées par cette étape du « premier jour » !

Une fois le moment venu, il existe quelques astuces qui vous faciliteront cette étape de séparation. Stikets vous suggère de suivre les 5 points suivants :

Programmer votre réveil avec suffisamment de temps pour pouvoir vous lever calmement, prendre votre petit-déjeuner et vous habiller sans vous stresser.

  • Avant de quitter la maison, ne perdez pas de vue votre objectif qui, outre le fait de surmonter le traumatisme de son premier jour d’école, est de faire que cette journée soit le plus naturelle et calme possible pour votre enfant.
  • Ne dramatisez surtout pas sinon les adieux seront encore plus déchirants ! Si vous pensez que vous ne serez pas capable de lui dire au revoir, si vous pensez déjà à son visage triste … vous ne serez pas capable de vous présenter en « bonnes conditions » à l’école. Au de pleurer ou de vous apitoyer sur votre sort, chose que votre bébé ne pourrait pas comprendre, essayez de canaliser toute cette énergie vers quelque chose de positif et que vous aimez les deux. Comme par exemple chanter, faire des pas de géant, sauter, ramasser de jolis cailloux ou feuilles ou bien faire quelques pirouettes avec la poussette. Le rire sera le meilleur antidote pour libérer la tension de ces minutes « pré-école »
  • Une fois que la porte de l’école franchie, essayez que toute action soit le plus rapide et mécanique possible. Le but est que vous partiez sans pleurer et en souriant à votre enfant. De cette façon Il restera plus tranquille. Il est important que votre regard et votre expression transmettent confiance et sécurité en vous-même. Et rappelez-vous que pour lui c’est aussi quelque chose de nouveau.
  • Une fois hors de portée des regards, vous êtes libre d’extérioriser vos sentiments du moment. Criez si vous en avez besoin, appelez une amie ou votre mère et sortez de votre sac cette barre de chocolat que vous aviez précieusement réservé la veille pour cette occasion.

Vous serez ravie d’avoir réussi à surmonter un des plus grand défis propre de la vie d’une maman. Maintenant vous pouvez fièrement dire que vous faites partie du Club des SUPER MAMANS ! Et rappelez-vous que vous disposez de très peu de temps avant qu’il soit l’heure d’aller le chercher à la sortie de la garderie et profiter du reste de la journée ensemble. Quels plans avez-vous préparé ?

 

Share.

Leave A Reply